Le Néoprène appartient aux matériaux rassemblés sous la famille des plastiques. Il contient du carbone, et du chlore, élément chimique de la famille des halogènes. Sous l'effet du feu, il dégage du monoxyde de carbone et des fumées hautement toxiques. Sa mise en décharge ou son incinération a donc un coût important pour l’environnement.

Que devient votre combinaison quand vous la jetez? Le néoprène n'est pas recyclable comme le sont les plastiques des bouteilles en PEhd et le PET qui sont triés et broyés pour former des granulés prêts à l'emploi. Trop éparpillées pour la récolte les combinaisons sont négligées et considérées comme un déchet ménager au mème titre que les sacs en plastique, les CD et autres plastiques non recyclables. Elles sont incinérées ou enfouies. 

e-shop Néocombine
Si vous decidez de vous débarrasser de votre bracelet ou si vous voulez en changer, renvoyez-le à Neocombine, ne le jetter pas à la poubelle !
Car le but est bien d'éviter la poubelle...






Depuis 2009 Néocombine organise la collecte des combinaisons auprès des particuliers sur les évènements sportifs (le Défi de la Baule, le Master de Longboard à Montalivet...) et a reçu le soutien de nombreux sympathisants et clubs. Depuis 2010, elle recupère les combinaisons des surf camps de l'UCPA des Landes et de la Presqu'il de Giens et grace à ce partenariat a pu sauver de l'incinération environ 2 400 combinaisons.

De nombreux particuliers participent 

aussi en offrant une seconde vie à leurs équipements.



Les boutiques et surf shops, clubs de voile et clubs de plage ont été les premiers partenaires de l'aventure comme points de collecte et de distribution des accessoires Néocombine (voir remerciements et lieux de vente).

L'association à aussi établit des relations pérennes avec des industriels disposant de chutes de Néoprène.

Elle compte aussi sur le partenariat des villes et institutions publiques pour  la sensibilisation du public et sa participation a des évènements phares.



NOS PARTENAIRES


Les UCPA sport de vague

L'office du Tourisme de 

La Baule

L'office du Tourisme de 

Pornichet, 

L'office du Tourisme de 

La Barre de Mont

La SNCF

Club de Voile Bruno Peyron

Club de Plage des Dauphins, La Baule

Le Défi de La Baule

Week end du Vent, Carolles plage

Playart Art, Nantes 

Lastage, Biarritz

Nicobeach surf shop, Cap Ferret

Christophe Mathieu

QG Beach, Le Pouligen

After School Contest, Bordeaux

Forth element wetsuits, UK

Glisse Expérience, Anglet

Ride n Rose, 44

Summer Cup, La Baule

Surf Café, Norderney, Allemagne

Adenauer jeans, Allemagne

et bien d'autres...



http://neocombine-shop.pswebshop.com/fr/




Nous traitons les combinaisons avec un anti-bactérien biodégradable, puis les découpons. Une fois sérigraphiés les bracelets sont cousus à la main. Néocombine a mis au point une couture simple, à la porté de tous. Une courte initiation suffisent à leur confection. Néocombine fait fabriquer tous ses bracelets à la main, en France de manière éthique.


En recyclant le néoprène, 

Néocombine fait du upcycling.


L'ÉQUIPE

Des artisans ayant aquis un savoir-faire dans la sellerie, la sérigraphie, la voilerie. Une équipe motivée par le design et le recyclage. Philippe Kosma pour son savoir faire couture et prototypes, Benjamin Elman  consultant developpement projet. Atelier Bois Bertin  pour les présentoirs, Claire de Ladébat pour le graphisme, Thérèse pour les mathématiques, Jihan pour la stratégie et l'organisation, Christine d'Amiens pour les très bons conseils, Léa de Paris pour les évènements et les affiches. Pour l'excellence de la couture Mme Guinguéné de La Baule, Jessy du Pouliguen, Jessy de Noirmoutier, pour la découpe Enée de Munich et de nombreux volontaires pour la logistique de collecte, LK sellerie de Saint Jean de Monts pour sa patience. Jessy pour sa grande maitrise. Seb pour son aide précieuse et son grand réseau de surfeurs!

HISTOIRE DE LA COMBIE

Sans le néoprène, le surf et la plupart des sports aquatiques tels que nous les pratiquons 
n’existeraient pas. Il a permis à de multiples personnes de pratiquer leur sport favori sans 
pour autant être dans les mers du sud. Plusieurs surfeurs ont réfléchi au problème en même 
temps dans le début des années 50. Lire

histoire-de-la-combinaison